Vendredi 15, samedi 16 et dimanche 17 avril 2016

Découvrir des savoir-faire d'exception, rencontrer des personnalités hors du commun : les artisans d'art vous attendent dans leurs ateliers, à l'opéra, dans les musées, les coulisses des salles de spectacles ou encore dans les centres de formation de Genève.

Manifestation gratuite

L'édito de Sami Kanaan
Sami Kanaan
Sami Kanaan
Conseiller administratif en charge de la culture et du sport

La découverte et la mise en valeur des métiers d’art, ces métiers grâce auxquels la matière prend forme, les oeuvres peuvent être créées et restaurées et les savoirs transmis, sont au centre des Journées Européennes des Métiers d’Art. Initiative française, je l’ai faite nôtre, ici, à Genève, dès 2012. Depuis, les cantons de Vaud, de Genève, du Jura et de Neuchâtel nous ont rejoints, donnant à cette manifestation une réelle envergure romande. Et je m’en réjouis.

Du 15 au 17 avril, disséminés sur soixante lieux à Genève, une centaine d’artisans pratiquant une cinquantaine de métiers différents seront à votre disposition, prêts à vous faire découvrir des pratiques parfois insoupçonnées et toujours exercées avec amour. Les Journées des Métiers d’Art, c’est donc l’occasion de pénétrer dans des ateliers d’artiste, dans les coulisses des théâtres, des musées ou encore dans les centres de formation dans lesquels évoluent les futurs horloger-ère-s, bijoutier-ère-s, designers, céramistes ou illustrateur-trice-s. Dans ces lieux souvent fermés au public se dévoileront des gestes, des matériaux, des outils et, avant tout, de véritables passions.

Afin que toutes et tous puissent, sans contrainte d’agenda ou de temps, se plonger dans le monde si particulier de ces artisans d’art, l’exposition « L’art et la matière » de Fred Merz est proposée dans l’espace public à la rue Hans-Wilsdorf. A travers l’image et le regard du photographe, un monde vient à votre rencontre.

L'édito d'Anne Emery-Torracinta
Anne Emery-Torracinta
Anne Emery-Torracinta
Conseillère d’Etat chargée du Département de l’instruction publique, de la culture et du sport (DIP)

Madame, Monsieur,
Vous serez sans doute frappés, en consultant le programme des JEMA 2016, par la diversité des professions représentées. Les métiers d’art sont partout, dans l’industrie, dans les échoppes, dans nos institutions culturelles. L’artisane et l’artisan d’art préservent notre patrimoine en sauvegardant un savoir-faire parfois millénaire, mais il leur revient aussi d’innover dans le travail de la matière pour nous étonner et nous séduire.

Les deux facettes de ces métiers, entre tradition et modernité, sont enseignées dans les trois centres de formation professionnelle qui, une nouvelle fois, ouvrent leurs portes au public à cette occasion. Ces apprentissages sont aussi réalisés dans les entreprises qui font l’effort et ont le plaisir de former des jeunes.

En passant d’une commune à l’autre de notre canton, d’un quartier à l’autre, vous rencontrerez ces employeurs et ces formateurs modèles. Vous rencontrerez, aussi, des jeunes passionnés, fières et fiers d’avoir choisi un apprentissage hors du commun. Ces journées sont aussi, pour moi, l’occasion de les féliciter, de féliciter leurs enseignantes et leurs enseignants, leurs employeurs.

Je vous souhaite, Madame, Monsieur, les plus belles des découvertes lors de ces journées, à l’origine, je l’espère, de nouvelles vocations.

En images

JEMA JEMA JEMA JEMA JEMA JEMA
JEMA JEMA JEMA JEMA JEMA JEMA JEMA JEMA JEMA